Agir pour la qualité de l’air : ne brûlez pas vos déchets verts, valorisez-les !

Le brûlage des déchets verts à l’air libre c’est interdit toute l’année !

Bien qu’interdit, le brûlage des déchets verts reste une activité pratiquée qui contribue à la dégradation de la qualité de l’air.

Pourquoi cette interdiction ?

Au-delà des possibles troubles de voisinage (nuisances d’odeurs ou de fumées) comme des risques d’incendie, le brûlage des déchets verts est fortement émetteur de polluants dont des particules fines et autres composés cancérigènes, entraînant un risque accru pour la santé.
La combustion à l’air libre des déchets verts pollue d’autant plus que les végétaux sont humides.
En outre, la toxicité des substances émises peut être accrue quand sont associés d’autres déchets comme des plastiques ou des bois traités.


Quels sont les déchets concernés par cette interdiction ?

Ce sont les tontes de pelouses, les tailles de haies et d’arbustes, les résidus d’élagage, de débroussaillement, d’entretien de massifs floraux ou encore les feuilles mortes…en mélange ou pas avec d’autres déchets.


Des solutions plus respectueuses de la santé et de l’environnement existent pour vos déchets verts :

Le compostage domestique 

Tontes de pelouse et feuillages peuvent être mélangés aux restes de repas et épluchures de légumes… pour se transformer en amendement naturel et de qualité pour toutes les plantes. 

Le broyage et le paillage

Petits et gros branchages broyés, feuilles mortes constituent un excellent paillis pour le jardin et le potager. Le paillage nourrit, conserve l’humidité des sols et évite la pousse des mauvaises herbes. 
La tonte mulching permet de laisser l’herbe finement coupée sur place.

La déchetterie 

Vous pouvez également déposer vos déchets verts dans la déchetterie la plus proche. Ils seront valorisés dans des conditions respectueuses de l’environnement. 

Ne déposez pas vos déchets verts en forêts !!!
Jeter des déchets dans un milieu naturel est strictement interdit et est passible d’une amende

Certains pensent que jeter leurs déchets verts en forêts permettra d’enrichir le sol grâce à leur décomposition.

Bien que déposer ses végétaux peut sembler inoffensif pour la faune et la flore, ce geste dégrade en réalité les sols forestiers pour plusieurs raisons : 

  • les feuilles des jardins proviennent souvent d’essences ornementales que la forêt met beaucoup de temps à transformer en humus
  • les grandes épaisseurs d’aiguilles, d’herbes de tonte, de feuilles, dues aux dépôts successifs, asphyxient localement le sol
  • l’enrichissement du sol produit par ces dépôts peuvent favoriser une surpopulation de certaines espèces animales ainsi que le développement de certaines plantes invasives.