Risques majeurs

Dans le contexte du changement climatique, le nombre d’événements naturels (inondation, tempête, feux de forêt…) est susceptible de s’accroître .

Ces aléas climatiques peuvent provoquer des risques majeurs dommageables pour la population, les biens et l’environnement.

Qu‘est ce qu’un risque majeur ?

Il existe deux familles de risques majeurs : risques naturels (inondation, séisme, tempête, mouvement de terrain…) et risques technologiques (accident industriel, accident nucléaire, transport de matière dangereuse, rupture de barrage).

Pour que le risque soit majeur, il faut que les effets prévisibles mettent en jeu un grand nombre de personnes, des dommages importants et dépassent les capacités de réaction des instances directement concernées.

Prévention pour éviter ou réduire les conséquences économiques, sociales et environnementales

Une connaissance approfondie des risques permet de mieux évaluer les conséquences potentielles des phénomènes et de mettre en place des mesures de prévention ou de protection :

  • surveillance, prévision et alerte :  météorologique (vigilance météo France), hydrologique pour anticiper les crues (vigilance crues ) – 4 niveaux de vigilance existent vert, jaune, orange et rouge.
  • aménagement et urbanisme : les plans de prévention des risques naturels majeurs prévisibles (PPRN) après enquête publique et approbation préfectorale sont annexés au plan local d’urbanisme (PLU),
  • information préventive et éducation  : des documents sur la connaissance des risques majeurs et leurs conséquences sont consultables sur internet. Le site GéoRisques met à la disposition l’état des risques majeurs pour chaque commune de France. Il est complété par le portail  www.risques.gouv.fr. Les documents disponibles en mairie sont en cours de révision et feront l’objet prochainement d’une campagne de communication.

Préparation et organisation des moyens d‘intervention dans l’éventualité où le risque se réalise

  • L’organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC) : les dispositions des plans ORSEC prévoient les mesures à prendre et les moyens de secours à mettre en œuvre pour faire face aux risques ou liés à l’existence et au fonctionnement d’ouvrages particuliers (par exemple il existe un plan particulier d’intervention PPI pour le  barrage de l’Allement)
  • Le plan communal de sauvegarde (PCS) (actuellement en cours de révision)
  • Le plan particulier de mise en sûreté (PPMS) pour les établissements d’enseignement.

Les risques recensés pour la commune de Neuville-sur-Ain

Risques naturels : inondation, séisme (la commune est située dans une zone de réglementation parasismique de niveau 3, aléa modéré), mouvement de terrain.

Risques technologiques : rupture de barrage.

Vous pouvez ne pas être concerné par certains de ces risques, tout dépend où est située votre habitation (par exemple : pas de risque d’inondation sur Neuville-le-haut). Depuis 2006, la loi rend obligatoire l’information de l’acheteur de tout bien immobilier des risques majeurs.

Les bons réflexes à avoir en cas d’alerte

Selon les risques, certains réflexes à avoir peuvent différer.

Mais d’une manière générale en cas d’alerte risque majeur :

  • Écouter les messages d’alerte et suivre les consignes de sécurité : les messages d’alerte et de prévention du ministère sont diffusés de façon prioritaire sur twitter, facebook et google mais aussi par certains canaux de communication autoroute, Radio-france et France télévisions
  • Ne pas aller chercher ses enfants à l’école, les enseignants s’occupent d’eux
  • Ne pas téléphoner afin de libérer les lignes pour les services de secours
  • Attendre les consignes des autorités ou le signal de fin d’alerte