Faire face à la crise sanitaire qui touche les épicéas : arrêté préfectoral

,

Les forêts sont depuis toujours soumises à des crises sanitaires. Ces dernières années, les attaques et les dégâts dues aux scolytes se font plus impactant en France et dans toute la région Auvergne Rhône Alpes. Le département de l’Ain est aujourd’hui le plus impacté avec des attaques même en altitude. Le réchauffement climatique offre à l’insecte des conditions de développement très favorables qui lui permettent de proliférer (jusqu’à 3 générations par an) sur des arbres affaiblis par les très grandes sécheresses qui se multiplient chaque été. Ces épisodes de grande aridité rendent les arbres, en l’occurrence les épicéas, plus vulnérables à toute forme d’attaque.

La zone dite de « lutte obligatoire » contre les scolytes, instaurée par l’arrêté préfectoral, concerne la commune de Neuville-sur-Ain.

Tous les propriétaires forestiers, privés comme publics, ainsi que les exploitants forestiers dès lors qu’ils ont acheté des bois, ont pour obligation de :

  • Faire procéder sans délai à la reconnaissance, l’abattage et à la prise en charge de leurs épicéas sur pied abritant des scolytes vivants ; à défaut de faire évacuer de la forêt dans les meilleurs délais les bois scolytés secs.
  • Faire évacuer après abattage, écorcer ou stocker sous aspersion les épicéas sains (non scolytés) dans toutes les coupes en cours, avec un délai de 6 avril pour les coupes d’avril à octobre, et avant fin avril pour les exploitations de novembre à mars.